Galerie Danseurs

Sculpter la danse m’apparait être une entreprise d’équilibriste. Le corps est alors à l’apogée de ses capacités d’expression et mon travail consiste à transcrire la vibration qui anime ces corps en extrême tension. Pour cela, j'en privilégie certaines parties ou encore je me penche sur des attitudes qui me paraissent éloquentes. Une fois ce choix figuratif fait, je travaille tout particulièrement la matière de sorte que la peau de ces corps apparaisse comme une surface d’interaction avec l’extérieur.
Parmi les figures corporelles que je travaille, se trouvent les sauts. Le saut a pour moi une force particulière. Il me semble être le déséquilibre pur, qui par son élan exprime une sorte de volonté d’aller de l’avant, d’affronter l’inconnu et de rompre avec le confort d’une position stable. Une autre de ses particularités est de trouver sa grâce dans sa fugacité. Je m’efforce de garder cette grâce malgré l’état de fixité du travail de sculpture. Merce Cunningham parlait de toujours commencer un spectacle de danse par un saut pour saisir le spectateur, et l’amener à appréhender une gestuelle nouvelle, hors des codes habituels. J’aurais aimé que ses paroles soient miennes, ramenées au domaine de la sculpture.
L’autre figure qui m’inspire, par ses attaches populaires, est la ronde. Par sa structure sans fin elle évoque le temps et une unité chorégraphique. La ronde permet une succession de corps le long d’une courbe fermée, sans aucune ligne brisée amenant un rythme par l’élaboration des diverses formes.

Trophé

Celeste

so

Merce

Pas de deux

Pas de deux

Elan

Mode